Qobuz le blog

Qobuz le blog

Qobuz Référence : pour s’y retrouver un peu mieux dans la discographie d’un artiste

La discographie des grands interprètes devient, sur les sites de musique en ligne, un petit cauchemar dès lors qu’un certain nombre de margoulins de la musique en ligne font profession d’exploiter de la pire manière le “domaine public”, c’est-à-dire les enregistrements mis en vente par leur producteur d’origine il y a plus de 50 ans. En ce cas, il y a une sorte d’inégalité entre les auteurs (dont les droits durent 70 ans après leur mort) et les producteurs dont les droits tombent 50 ans après la première publication (et bientôt 70 ans, compte tenu d’une nouvelle réglementation européenne).

Il est vrai que les maisons de disques “originales” ont encore énormément de progrès à faire, afin de documenter leur patrimoine de manière un peu ordonnée et compréhensible. Il faut déplorer en particulier des compilations sournoises, parfois même cachées sous de pseudo-pochettes “vintage” qui recouvrent deux albums ou plus, avec des tracklistings mélangés, trahissant ainsi la volonté d’origine de l’artiste qui a voulu, pour sûr, ses chansons ou œuvres dans un certain ordre, pour une bonne raison artistique…

Mais bien pire est le fatras que nous livrent les labels qui exploitent n’importe comment les enregistrements tombés dans le Domaine Public ; c’est pourquoi nous souhaitons chez Qobuz encourager les producteurs originaux à faire leur travail de réédition dans les meilleures conditions en les aidant à recueillir les revenus légitimes de leur patrimoine.

De plus, l’utilisateur a souvent besoin de pouvoir discerner facilement les albums qui en valent la peine — non seulement les authentiques mais aussi les albums du Domaine Public — parmi tous ceux qui sont uniquement dupliqués pour le profit, au mépris du travail des copains.

Pour cette raison, nous avons décidé de créer une sorte de “label de garantie” que vous reconnaîtrez au logo présenté en tête de ce post : c’est Qobuz Reference.

“Qobuz Référence” n’est pas, comme la “Discothèque Idéale” ou la “Discothèque Insolite”, une recommandation de disquaire soulignant la qualité particulière de tel ou tel album d’un artiste, un choix dans sa discographie.

“Qobuz Référence” n’a pas théoriquement de jugement de valeur artistique. Il s’agit de repérer dans la discographie complète d’un artiste :
- les albums publiés par l’éditeur discographique d’origine ou d’après la bande originale quand elle a changé de propriétaire, ce qui arrive souvent
- les albums de rééditions du Domaine Public qui constituent un apport enrichissant à la discographie “officielle”.
- et les documents plus ou moins anecdotiques qui concernent la carrière discographique d’un artiste.

Ce travail référentiel sera poursuivi jour après jour, dans tous les genres musicaux.

Peut-être qu’un jour la musique en ligne tiendra sa promesse en nous livrant l’histoire du disque dans son “jus”, avec un ordre chronologique et les illustrations originales, etc. Mais ce n’est pas demain la veille… En attendant, Qobuz Référence vous permettra de pouvoir identifier les albums “sains” et utiles parmi toutes ces publications qui ne visent qu’à faire de l’argent sur le dos des initiateurs.

Un volet collaboratif sera d’ailleurs implanté bientôt sur les fiches des albums, pour aller plus loin dans cette volonté de documentation discographique.