Les Têtes de l'Art

Les Têtes de l'Art
Pascal Bittard

Pascal Bittard, IDOL

La musique en ligne a ses acteurs très visibles et vantards (et ce ne sont pas toujours ni les plus valeureux ni les plus qualifiés, mais il faut bien épater l’investisseur…) – et puis d’autres personnalités plus discrètes mais qui effectuent un utile travail de fond et font progresser la cause de la musique légale. Il se situe à la jonction des artistes et des producteurs d’une part, des amateurs de musique, les cochons de payants, de l’autre.

Ce qu’on ne sait pas beaucoup dans le grand public, c’est qu’il existe un métier de la distribution “intermédiaire” de musique, un maillon entre la production et la distribution : il consiste à fournir les sites de musique en ligne selon des critères techniques souvent complexes, le plus souvent hors-de-portée de l’autoproducteur.  Ce métier s’est d’abord appelé il y a quelques années “agrégateur” et a été lancé par des sociétés internationales sans trop de scrupules, qui visaient à ramasser les plus vastes catalogues possibles, les fournir en vrac aux plateformes partout, sans considération sérieuse de la qualité livrée, de l’opportunité ou non de placer la musique ici ou là.

Ce métier d’agrégateur, sans réelle valeur ajoutée, a voulu acquérir un jour ses lettres de noblesse, quand on a commencé à en voir les limites et les coutures, et il a souvent tenté de changer de nom : en se disant  “distributeur numérique”, voire “maison de disques numérique”. Chez Qobuz, nous passons nos journées à tenter d’améliorer les données fournies et avons notre opinion sur qui vaut quoi. Aucune appellation dans ce domaine n’étant contrôlée, il faut seulement s’en tenir à la qualité et au véritable apport du professionnel pour décider si oui ou non il mérite de se faire appeler autre chose qu’agrégateur, c’est-à-dire grossiste de musique en vrac.

Et pour en venir à Pascal Bittard, dans ce domaine, lui et sa société font figure de bon élève, et il y en a très peu. Ce Toulousain d’origine a créé IDOL (Independent Distribution On Line) fin 2005, après avoir fait ses classes chez SONY sur le terrain, comme représentant, puis comme responsable de la distribution des labels indépendants, un carnet d’adresses dont on voit la trace dans la liste des producteurs qu’il défend chez IDOL. Puis il passe chez V2 et enfin fonde IDOL.

Aujourd’hui à la tête d’une petite équipe de dix personnes qui entame son expansion internationale, il propose aux plateformes du monde entier une centaine de labels – mais à l’inverse des agrégateurs basiques, il les sélectionne et vise la qualité plus que la quantité. Quand sur Qobuz, vous écoutez ou téléchargez les disques de Atmospheriques, Dreyfus, JMS, Label Bleu, Alpha, Aeon, Ricercar, Fuga Libera, PMP (catalogue Desproges), Bayard, IDOL a travaillé à nous fournir les fichiers et à nous informer et nous donner de quoi travailler pour mettre en valeur les albums.

Tout l’enjeu de la musique en ligne légale est aujourd’hui de parvenir à offrir une variété d’offres et la possibilité à tous les producteurs, petits ou gros, avec leurs spécificités et leurs spécialités, de se développer et de se faire entendre, sans se faire avaler ou dominer par les mastodontes. Pascal Bittard et IDOL à cet égard sont sur le bon chemin et voilà pourquoi, parce qu’ils nous aident au quotidien par leur bon travail, Qobuz est si heureux de dire du bien de l’un de ses fournisseurs !