Le Regard de Claude Samuel

Le Regard de Claude Samuel
Gustav Mahler, une activité frénétique
Gustav Mahler, une activité frénétique

Le blog de l’été (5) – Ce jour-là : 18 mai 1911

  Ce jour-là : Une lourde chaleur s’était abattue sur Vienne et l’on avait entendu dans le lointain, au début de la soirée, les premiers coups de tonnerre ; puis les éclairs se succédèrent dans un fracas d’apocalypse. Il était 23 heures 05, en ce jeudi 18 mai 1911 : le cœur de Gustav Mahler avait cessé de battre. Alma, la jeune épouse, passionnée et volage, et bouleversée enfin : « Tout à coup, au milieu de…

Lire la suite
Mozart, l’insolent…
Mozart, l’insolent…

Le blog de l’été (4) – Ce jour-là : 9 mai 1781

  Ce jour-là, Mozart était revenu à la Deutsche Haus, quartier général (temporaire) à Vienne de l’archevêque Colloredo. Ce jour-là, Mozart avait explosé et laissé libre cours à son insolence. Ce jour-là, il rompait définitivement avec Salzbourg qu’il exécrait, choisissant les risques et les délices de la liberté. 9 mai 1781 : date mémorable dans le stupéfiant parcours de l’auteur de Don Juan. Et cet affrontement avec son seigneur et maître, Mozart en consigna, non sans…

Lire la suite
La princesse, patriote et femme du monde
La princesse, patriote et femme du monde

Le blog de l’été (3) – Ce jour-là : 31 mars 1837

  Ce jour-là, la jeune princesse Cristina Trivulzio Belgiojoso recevait dans son hôtel particulier de la rue d’Anjou. Ce jour-là, la « princesse révolutionnaire », l’amie de Garibaldi, exilée et militante de la cause italienne, avait organisé une soirée musicale dont les bénéfices étaient destinés aux réfugiés de la péninsule. Ce jour-là, on avait payé la somme astronomique de quarante francs pour assister au match du siècle. Le 31 mars 1837, Franz Liszt affrontait Sigismond Thalberg dans un…

Lire la suite
Haendel, cet Allemand de Londres…
Haendel, cet Allemand de Londres…

Le blog de l’été (2) – Ce jour-là : 13 avril 1742

  Ce jour-là, sur le coup de midi, les amateurs irlandais se pressaient à l’entrée de la nouvelle salle de concerts de la Fishamble Street. Ce jour-là, on avait prié les belles dames de Dublin d’abandonner leur robe à panier afin de « ménager de la place à davantage d’auditeurs et d’augmenter ainsi la recette destinée aux œuvres charitables » ; les messieurs, quant à eux, avaient dû renoncer à porter leur épée. Ce jour-là, le plus…

Lire la suite
Embarrassé, le camarade Dimitri !
Embarrassé, le camarade Dimitri !

Le blog de l’été (1) – Ce jour-là : 20 mars 1949

  Ce jour-là, Dimitri Chostakovitch avait rejoint de bon matin ses collègues écrivains, cinéastes, hommes de science à l’aéroport de Vnoukovo. Ce jour-là, Dimitri Chostakovitch s’envolait pour New York, via Berlin, Francfort-sur-le-Main et l’Islande — pas encore de vol direct entre l’Union Soviétique et les Etats-Unis. Ce jour-là, Chostakovitch, en mission officielle, obéissait, mais sans enthousiasme particulier, à un ordre de Staline. 20 mars 1949 : Chostakovitch quittait pour la cinquième fois sa terre natale, afin…

Lire la suite
Dans la bibliothèque de Stefan Zweig (1881-1842) figurait en bonne place un manuscrit mozartien.
Dans la bibliothèque de Stefan Zweig (1881-1842) figurait en bonne place un manuscrit mozartien.

Stefan Zweig et Richard Strauss – Une capitale européenne – Mozart, sonates, trios, quatuors, quintettes, etc. – Les Menuhin – Une somme pour Rameau

  Le viennois Stefan Zweig était naturellement concerné par la musique, tant et si bien qu’en qualité de librettiste, il fut associé à la composition de La Femme silencieuse, visé par sa mise à l’index et à l’origine de cette fameuse lettre où Richard Strauss implora le « sens élevé de la justice » du Führer et l’assura de sa « profonde vénération »… Il fut un temps où les choix politiques dans notre vieille Europe étaient diablement embarrassants…  …

Lire la suite