Le Regard de Claude Samuel

Le Regard de Claude Samuel
Ginette Neveu (1919-1949) DR
Ginette Neveu (1919-1949) DR

Le blog de l’été (3) – Ce jour-là : 28 octobre 1949

  Ce jour-là, l’avion Lockheed Constellation qui avait quitté l’aéroport d’Orly la veille à 20h05 à destination de New York s’écrasait sur le Pico de Vara, une petite montagne de l’île de São Miguel dans l’archipel des Açores. Ce jour-là, onze membres d’équipage et trente-sept passagers perdaient la vie, dont le célèbre Marcel Cerdan qui devait rencontrer au Madison Square Garden le boxeur américain Jake La Motta, lequel lui avait ravi le titre de champion…

Lire la suite
J.- J. Rousseau : « On me trouvera ridicule, impertinent ; eh ! que m’importe ! »
J.- J. Rousseau : « On me trouvera ridicule, impertinent ;
eh ! que m’importe ! »

Le blog de l’été (2) – Ce jour-là : 18 octobre 1752

  Ce jour-là, le roi Louis XV et la Reine Marie Leszczynska assistèrent à la représentation d’un nouvel opéra au Château de Fontainebleau où ils s’étaient mariés vingt-sept ans auparavant. Ce jour-là, une des grandes figures de la littérature française tint à prouver ses talents éminents en matière de composition musicale. Ce jour-là, la Querelle des Bouffons (les Modernes contre les Anciens), allait monter d’un cran. Mercredi 18 octobre 1752 : la création du Devin…

Lire la suite
Marcel Proust : « Serez-vous libre le lundi 1er ?» (photo Marcel Proust)
Marcel Proust : « Serez-vous libre le lundi 1er ?» (photo Marcel Proust)

Le blog de l’été (1) – Ce jour-là : 1er juillet 1907

  Ce jour-là, le programme de la soirée avait associé Chabrier, Couperin, Wagner, Schumann, Fauré et Beethoven, son idole. Ce jour-là, Marcel Proust avait puisé dans sa tirelire pour régaler ses amis, dont quelques illustres personnalités parisiennes, d’un dîner fin suivi d’un concert très privé. Et, paraphrasant Victor Hugo, l’auteur de la Recherche notera : « La chose fut exquise et fort bien ordonnée.» Ce jour-là, 1er juillet 1907, grand dîner au Ritz ! Tout avait commencé deux semaines auparavant lorsque…

Lire la suite
Notre Molière ! Imperturbable ! Indémodable !
Notre Molière ! Imperturbable ! Indémodable !

Le Bourgeois gentilhomme aux Bouffes – L’illustre Lully – Denis Podalydès – Pascal Rénéric – Les musiciens de Christophe Coin

  Il ne faut jamais désespérer : après quelques spectacles désolants où, malgré l’excellence musicale, l’œil – et le simple bon sens – n’en avait pas pour son compte (je citerai, pour mémoire, l’Adrienne Lecouvreur de Bastille, le Cosi fan tutte de l’Atelier Lyrique), voici, enfin, une représentation que je ne risque pas d’oublier, et qui ravit chaque soir les spectateurs du Théâtre des Bouffes du Nord.   Représentation d’une pièce, pardon d’une comédie-ballet (« la plus accomplie des comédies-ballets »,…

Lire la suite
Tran Van Khe, virtuose de la cithare à seize cordes (DR)
Tran Van Khe, virtuose de la cithare à seize cordes (DR)

La famille Tran – La cithare à seize cordes – La Cinquième Symphonie de Beethoven – Adrienne Lecouvreur, l’amoureuse empoisonnée – Fin de saison

  C’est un grand musicien, un homme admirable qui vient de disparaître à l’âge de 93 ans ; un homme, de surcroît, qui a passé l’essentiel de son existence dans notre pays ; respecté pour sa vaste culture et son talent d’interprète. Mais il n’interprétait pas Schubert, ni Beethoven ; il était vietnamien et jouait des instruments dont la pratique n’est pas enseignée dans nos conservatoires. Il s’appelait Tran Van Khe ; son arrière grand-père, Tran…

Lire la suite
Daniel-Lesur (1908-2002), qui fut mon professeur de contrepoint, était un esprit libre et un homme discret. Il vient d’entrer sur la pointe des pieds dans le fonds du CDMC. (DR)
Daniel-Lesur (1908-2002), qui fut mon professeur de contrepoint, était un esprit
libre et un homme discret. Il vient d’entrer sur la pointe des pieds dans le fonds
du CDMC. (DR)

Le sort du CDMC – Cosi fan tutte à l’Atelier Lyrique – La Fiordiligi d’Olga Seliverstova – Bruno Mantovani et Laurence Equilbey

  Emoi, consternation, colère et pétition chez nos compositeurs : la Ministre de la Culture, après s’être «intéressée» aux Prix de Rome (voir mon blog du 19 novembre), a décidé de se pencher sur le sort du CDMC (Centre de documentation de la musique contemporaine) et, ayant diligenté un rapport d’inspection (ce qui est, généralement, un mauvais signe) se propose d’intégrer la structure, son personnel, ses archives, ses outils (et ses 260 m2 actuels) à l’Ircam,…

Lire la suite