Le Regard de Claude Samuel

Le Regard de Claude Samuel
Giacomo Puccini (1858-1924), auteur d’une "Mimi" détournée
Giacomo Puccini (1858-1924), auteur d’une "Mimi" détournée

La Mimi des Bouffes – Jean Deroyer – La Comtesse Geschwitz – Cathy Berberian – Le Quatuor Hongrois – Et toujours la Philharmonie…

  Si vous adorez Puccini, si La Bohême est l’un de vos opéras préférés, si On m’appelle Mimi vous pince le cœur, et si vous avez la larme à l’œil lorsque meurt l’héroïne, ce spectacle n’est pas pour vous. Et si mardi soir, pour la première de cette Mimi au théâtre des Bouffes-du-Nord, il y eut quelques égarés, comme ces trois personnes très dignes qui, une vingtaine de minutes après le début du spectacle, s’éclipsèrent…

Lire la suite
Un nouveau look pour la Maison Ronde (© C. Abramowitz / Radio France)
Un nouveau look pour la Maison Ronde (© C. Abramowitz / Radio France)

Trois jours de fête pour le nouvel Auditorium de Radio France – Merisier, bouleau et hêtre – Le « Boléro » du National, le « Daphnis » du Philharmonique – Chung acclamé !

  C’est pour rendre compte à mes chers blogueurs, mes fidèles du vendredi, d’un événement que j’ai un peu repoussé pour une fois l’exercice : l’inauguration, vendredi soir, du nouvel Auditorium de Radio France. Terminé le temps du 104 que, dans mes fonctions de Directeur de la musique, j’avais rebaptisé en 1992 « Salle Olivier Messiaen ». Tournée la page de travaux qui ont défiguré pendant plusieurs années la façade de la Maison de la Radio, laquelle…

Lire la suite
Le « grand Habeneck », qui institua l’ère du chef d’orchestre moderne
Le « grand Habeneck », qui institua l’ère du chef
d’orchestre moderne

François Antoine Habeneck – De la Société des Concerts à l’Orchestre de Paris – Les symphonies de Beethoven – Bernard Sarrette

    Il fallait bien qu’un musicologue s’intéressât un jour, sérieusement, à François Antoine Habeneck, chef d’orchestre sur lequel on ne cesse de se cogner : dans la correspondance de Liszt et dans celle de Flaubert, dans les Mémoires de Berlioz, dans les souvenirs de Massenet, dans les lettres de Mendelssohn, dans le Journal de Meyerbeer, dans le Dictionnaire de Fétis (mais deux colonnes seulement…) et dans toutes les bonnes histoires de la musique. Anecdotes, faits…

Lire la suite
Michel Béroff en 1967 - Premier Prix du premier Concours 
Olivier Messiaen – Le début d’une belle aventure
(© Michel Lavoix)
Michel Béroff en 1967 - Premier Prix du premier Concours
Olivier Messiaen – Le début d’une belle aventure
(© Michel Lavoix)

Le Concours Lily Laskine 2014 – Mesdemoiselles Kim – Les lauréats privés de médaille – Concours en panne – Economies ? – L’album-souvenir

  Ce sont deux françaises, niçoises l’une et l’autre, qui ont inscrit leur nom au Palmarès du Concours international de harpe Lily Laskine 2014 dont les épreuves finales se sont déroulées samedi dernier au Théâtre de l’Athénée : Coline Jaget et Amadine Carbuccia, respectivement deuxième et troisième prix, le jury n’ayant pas attribué le Grand Prix (dommage pour le lauréat qui aurait pu repartir avec la magnifique harpe de Grand Concert Iris Gold offerte par…

Lire la suite
« Les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur 
notre planète » (Olivier Messiaen)
« Les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur
notre planète » (Olivier Messiaen)

La Fauvette passerinette – Un catalogue – Ravel à Fontainebleau – Le retour de L’Enlèvement au Sérail – Zabou Breitman et Jean-Marc Stehlé – Costumes à vendre

    Cet oiseau, qui appartient à l’une des douze mille espèces présentes sur notre planète, est la Fauvette passerinette, Sylvia cantillans pour les ornithologues, lesquels considèrent cette Fauvette comme la meilleure artiste des régions méridionales…C’est tout dire !   Le catalogue abandonné Messiaen avait naturellement tendu l’oreille ; il avait été séduit par de grêles tac-tac, avait détecté des “tectectectectectec” en séries rapides qui marquent l’inquiétude, reconnu des bruissements zézayants. Puis il prit des notes et…

Lire la suite
Martial Solal, quel avenir pour le Concours de piano-jazz qui porte son nom ? 
(© Claude Samuel)
Martial Solal, quel avenir pour le Concours de piano-jazz qui porte son nom ?
(© Claude Samuel)

Martial Solal et Thomas Ehnco – Les Casadesus – Jack Lang et le mécénat – Le Concours Lily Laskine – Gilbert Amy en académicien – Henri Busser, le centenaire

  Il y avait foule, lundi soir, à la fête, somptueuse et joyeuse, qu’a donnée la Fondation BNP Paribas à l’occasion de son trentième anniversaire — ils étaient là, tous ces artistes, musiciens en tête, qui ont bénéficié de la générosité d’une banque florissante, ils étaient là ceux qui, sans ce mécénat providentiel, n’auraient pu boucler leur budget ; et sans doute étaient-ils là aussi tous ceux qui ont envoyé, mais sans succès, l’une des…

Lire la suite