L'oeil et l'oreille

L'oeil et l'oreille
De g. à dr. : Violeta Urmana, Janina Baechle, le feu du vidéaste Bill Viola (© Charles Duprat / ONP)
De g. à dr. : Violeta Urmana, Janina Baechle, le feu du vidéaste Bill Viola (© Charles Duprat / ONP)

Tristan und Isolde à l’Opéra-Bastille

  Pour rien au monde on n’aurait manqué ce Tristan : le premier de Philippe Jordan pour qui le langage de Wagner, son discours, sont seconde nature, qu’il anime, dramatise sans l’alourdir, lui assurant d’ailleurs la continuité, le grand arc qui font les grandes soirées wagnériennes. Il dispose d’un orchestre aujourd’hui largement meilleur que celui (le même pourtant) qui a joué cette production de Tristan avec Salonen puis Gergiev et Bychkov. Il a de toute façon…

Lire la suite
© Robert Millard
© Robert Millard

Le Voyage d’hiver de Jonas Kaufmann au Théâtre des Champs-Elysées

  C’est un cycle, pas au sens où un motif musical courrait à travers l’œuvre et la rebouclerait en fin de parcours, comme chez Schumann L’Amour du Poète ; mais au sens d’une continuité fantastique, même si la disposition progressive des étapes est arbitraire ; et l’adieu évasif (Le joueur de vielle) qui semble l’achever pourrait être le départ pour une nouvelle errance. S’il y a quelque chose qu’on a appris depuis que Le voyage d’hiver est…

Lire la suite
Edgardo Rocha (Rodrigo), Cecilia Bartoli (Desdémone), John Osborn (Otello) - (DR)
Edgardo Rocha (Rodrigo), Cecilia Bartoli (Desdémone), John Osborn (Otello) - (DR)

Otello de Rossini au Théâtre des Champs-Elysées

  Merci d’abord, un grand merci, au Théâtre des Champs-Elysées. Après une longue fidélité, ses premiers récitals, tant d’étonnants one woman’s show, il nous offre Cecilia Bartoli de retour à la scène, et dans un rôle sublime. Est-ce croyable ? Depuis un lointain Chérubin dans une des reprises des Noces de Figaro (la production de Strehler) à la Bastille, elle n’était pas revenue. Il est vrai que l’opéra en scène, avec elle, c’est un problème. Autant…

Lire la suite
Amir Katz & Pavol Breslik (DR)
Amir Katz & Pavol Breslik (DR)

La belle Meunière par Pavol Breslik à l’Amphithéâtre Bastille

  Quel heureux hasard, qu’une exécution suprême de La belle Meunière précède de quelques jours à peine une autre, certainement non moins transcendante, mais en tout autres termes, qui suivra ce 9 avril au Théâtre des Champs-Elysées : Le Voyage d’Hiver par Jonas Kaufmann avec au piano Helmut Deutsch. Le public du TCE et celui de l’Amphithéâtre Bastille ont peu de chance de se croiser, vu la capacité bien différente des salles, le prix des places…

Lire la suite
(DR)
(DR)

Orchestre de Paris, Paavo Järvi et Radu Lupu à la Salle Pleyel

  On tenait à entendre l’Orchestre de Paris dans la même salle, lui aussi dans une grande symphonie, deux jours seulement après le choc du Concertgebouw à Pleyel dans Brahms et Bruckner. Première constatation : la sonorité de Paris s’épanouit plus naturellement dans les volumes et les matériaux de Pleyel où le Concertgebouw semble à la recherche de quelque ampleur (ou pli d’aisance) de plus pour respirer et s’épanouir à l’aise, quelque chose de rêche pouvant…

Lire la suite
DR
DR

Concertgebouw d’Amsterdam, Mariss Jansons et Krystian Zimerman à Pleyel

  À la place de l’Empereur annoncé, le Premier concerto de Brahms, avec le même Krystian Zimerman. Et la Neuvième de Bruckner pour conclure. Rien que ça. On ne mentionnerait même pas l’exploit d’endurance, pour le public aussi, dans un Pleyel devenu après la pause à peu près torride. Mais accompagnée de cette fraicheur ! La disponibilité de l’orchestre, répondant dans chacune des relances des gigantesques  déferlements de Bruckner avec une spontanéité, une vivacité qui restent…

Lire la suite