L'oeil et l'oreille

L'oeil et l'oreille
"Hansel et Gretel" (Opéra Garnier, novembre 2014) / © Julien Benhamou/ONP
"Hansel et Gretel" (Opéra Garnier, novembre 2014) / © Julien Benhamou/ONP

Hänsel et Gretel à l’Opéra Garnier

  On a retrouvé avec plaisir, deux ans après, Hänsel et Gretel à Garnier. D’abord parce que musicalement, orchestralement, l’œuvre de Humperdinck est somptueuse et qu’avec le formidable Orchestre de l’Opéra Yves Abel en tire des féeries, des cauchemars, et des tableaux vivants. Et aussi parce que la mise en scène de Mariame Clément, sophistiquée comme elle est (des quarts de scène se répondant, espace du rêve et espaces du réel, avec leurs personnages dédoublés),…

Lire la suite
Jérôme Deschamps et Michel Fau (© Pierre Grosbois)
Jérôme Deschamps et Michel Fau (© Pierre Grosbois)

Tricentenaire de l’Opéra-Comique

  « Si l’Opéra-Comique nous était conté… » Bonne idée, car même ses clients les plus assidus d’aujourd’hui ne savent pas grand-chose des péripéties qu’a traversées ce très glorieux, et assez précaire, théâtre, qui a subi tant de fortunes et si souvent changé de cap. Sous-titre au gala du tricentenaire ; et formulation qui pourrait être de Sacha Guitry. On n’en est pas si loin d’ailleurs. L’ordonnateur du spectacle, du show plutôt, est Michel Fau en effet, le…

Lire la suite
Teodor Ilincai (Fritz - Acte I / © Alain Kaiser)
Teodor Ilincai (Fritz - Acte I / © Alain Kaiser)

L’Ami Fritz et Sophie Karthäuser à l’Opéra du Rhin

  Je n’avais vu L’Ami Fritz qu’une fois, au Théâtre Municipal de Strasbourg (qui n’était pas encore Opéra du Rhin), dans une tournée italienne comme il en existait encore à l’époque, idéalement distribué avec le glorieux Ferruccio Tagliavini un rien bedonnant mais avec toujours le même miel dans la voix et, autrement sémillante et toute fraiche, Adriana Maliponte. Jean-Pierre Ponnelle préparait quelque chose cette même saison et y jetait un œil depuis la coulisse, épaté,…

Lire la suite
Christoph Eschenbach & Matthias Goerne (DR)
Christoph Eschenbach & Matthias Goerne (DR)

Le duo Goerne/Eschenbach et Muti/Chicago à Pleyel

  Je dis bien : duo. À ce degré de complicité, c’est comme si le chanteur Matthias Goerne jouait du piano en même temps ; quant à Christoph Eschenbach, comme on sait, quoi qu’il fasse (chef, pianiste), de dedans il chante. Ensemble on les a entendus dans des Schubert à risques (émotionnels) inoubliables, risquant ensemble la lenteur, la profondeur, jusqu’à une sorte d’hypnose. Dans Brahms ici-même, il y a quatre ou cinq ans,  la qualité de sonorité…

Lire la suite
“Castor et Pollux” au TCE : Télaïre (Omo Bello) et Castor (John Tessier) / © Vincent Pontet
“Castor et Pollux” au TCE : Télaïre (Omo Bello) et Castor (John Tessier) / © Vincent Pontet

Castor et Pollux au Théâtre des Champs-Elysées

  Dramatiquement, ce n’est pas le Rameau le mieux ficelé ; une longue, très longue part de l’action est dévolue aux ballets, simple remplissage : et on ne peut nier qu’ici, même sans doute très allégés, pourtant ils ne pèsent, répétitifs (et même bourratifs), reprenant quelle que soit la circonstance une gymnastique acrobatique bien et très bien faite, mais qui n’illustre rien, ne mène à rien. Chorégraphie ? Mais de secours alors (comme on dit pour une…

Lire la suite
"L’Enlèvement au sérail" à l'Opéra Garnier : de bas en haut, Osmin (Lars Woldt), Pedrille (Paul Schweinester), Belmont (Bernard Richter) / © Figaro
"L’Enlèvement au sérail" à l'Opéra Garnier : de bas en haut, Osmin (Lars Woldt), Pedrille (Paul Schweinester), Belmont (Bernard Richter) / © Figaro

L’Enlèvement au sérail à l’Opéra Garnier

  Que c’est bon et que ça fait de bien, et que ça se fait rare, un spectacle/plaisir ! On peut en témoigner par ceux de juste à côté, et leur visible bonheur, ça convertit un public tout neuf, ça l’attire vers l’opéra plus sûrement que ces supposés messages, qui soi-disant rapprochent l’opéra, le rendent contemporain. Le bonheur vaut mieux. Le bonheur ici s’appelle d’abord évidemment Mozart. Mais on en a vu, des Mozart, et cet…

Lire la suite